Systémique : Cybernétique

Causalité : Linéarité - Circularité - Ponctuation 

Linéaire ou circulaire

Linéaire ou circulaire

Causalité linéaire ou circulaire ?

Si mon chat monte sur la table alors que des invités et moi sommes en train de manger, c'est que je l'ai mal élevé diront certains.
Si un météorite me tombe sur la tête et me tue alors que j'accompli ma promenade du soir. A part certains illuminés, la majorité de mes contemporains rationnels diront que je n'y suis pour rien.
Le premier cas est une causalité circulaire (A cause B et B cause A en retour, etc ..), le second est une causalité linéaire (A cause B).
Dans le premier, je cause ou j'ai causé les effets que je subis de mon chat. Dans la chute de la météorite, je n'ai pas incliné les astres contre ma personne. Quoique, encore une fois, il y aura un producteur de pensée magique qui ira chercher dans mon comportement une cause d'un juste châtiment tombé du ciel !
Mais si dans le second cas, au lieu d'être tué, me voilà devenu handicapé au niveau moteur. Si je décide de lutter contre mon handicap ou me laisse dépérir, je serai entré dans une causalité circulaire.

Dispute

Scène de ménage

La ponctuation: Juste une mise au point !

Dispute entre Madame et Monsieur ou Monsieur et Madame.
Madame : "Si je suis énervée contre toi, c'est que passe tout ton temps au bistrot avec tes copains plutôt que d'être avec moi à la maison".
Monsieur : "Pas du tout. Si je ne reste pas à la maison et je pars au bistrot, c'est que tu es énervée contre moi dès que je rentre à la maison".
Chacun ponctue les faits selon sa perception.
La ponctuation est donc une décision arbitraire d'interrompre le cycle des boucles pour les faire commencer ou finir ici ou la.
Autrement dit poser un conflit en termes de responsabilités est souvent vain !


"Pour moi, il n'y a que d'heureux présages ; car, quoi qu'il arrive, il dépend de moi d'en tirer du bien."
Epictète : Manuel


Il faut donc ici sortir du "bac à sable relationnel" avec les "C'est sa faute", "Je l'ai pas fait exprès", "Regardez le mal qu'on m'a fait", .. .
Dans un sens, c'est déprimant. On ne peut plus accuser quelqu'un de ce qui nous arrive.
Dans un autre, c'est motivant. On a toujours une prise quelque part, au moins sur la manière dont nous subissons la causalité et en modifiant notre réaction.
  

Creative common

Cliquer sur l'image pour les conditions complètes

Vous êtes autorisés à ..

Partager — copier, distribuer et communiquer le matériel par tous moyens et sous tous formats
L'Offrant ne peut retirer les autorisations concédées par la licence tant que vous appliquez les termes de cette licence.

© Copyright 2022 - Pascal Rivière. All Rights Reserved.

Built with Mobirise ‌

Free Web Page Maker