Mobirise Website Builder

Les Fondements Psychologiques et Philosophiques de MeditAlpha

1. L'Onde Alpha :
C'est une fréquence cérébrale associée à la relaxation, la méditation et l'accès à un état de conscience calme et créatif. Cette fréquence, située entre 8 et 12 Hz, est souvent atteinte lorsqu'on est dans un état de veille reposée, propice à l'introspection et à l'apprentissage (1).

2. La Théorie du Choix selon William Glasser :

William Glasser, psychiatre et auteur renommé, a développé la théorie du choix. Selon cette théorie, tous nos choix (y compris les comportements que nous montrons) sont motivés par la satisfaction de l'un ou de plusieurs de nos cinq besoins fondamentaux (2).

 Ces besoins sont :

- Survie : Cela englobe nos besoins physiologiques tels que manger, boire et avoir un abri, mais aussi notre instinct naturel de sécurité.

- Appartenance/Amour : Nous avons un désir profond d'aimer et d'être aimé, de se sentir accepté et de faire partie d'un groupe ou d'une communauté.

- Pouvoir/Importance : C'est le désir de se sentir reconnu, compétent, d'avoir du succès et d'importance dans nos relations.

- Liberté/Indépendance : Le besoin d'autonomie, de liberté de choix et de contrôle sur notre vie.

- Divertissement/Plaisir : Cela englobe nos désirs de plaisir, de jeu, et de se détendre.

Selon Glasser, nous faisons continuellement des choix pour satisfaire ces besoins. Toutefois, l'équilibre est crucial. Trop insister sur un besoin au détriment des autres peut conduire à des déséquilibres, tout comme un désalignement entre nos besoins intérieurs et le monde extérieur. Dans la quête d'une vie équilibrée, il est vital d'être conscient de ces besoins et de reconnaître les choix que nous faisons pour les satisfaire. MeditAlpha et Alphaphilomethos offrent une approche permettant de reconnaître, de comprendre et de trouver cet équilibre essentiel.

3. La Résolution de Problèmes et la Philosophie d'Epictète :

La résolution de problèmes est une compétence fondamentale en psychologie cognitive et est souvent considérée comme faisant partie des théories de l'apprentissage (3). Elle se base sur l'idée que nous avons des désirs ou des objectifs à atteindre en réponse à nos besoins. Cependant, la route vers ces désirs est souvent parsemée d'obstacles. La capacité à identifier, à analyser, puis à surmonter ces obstacles est au cœur de la résolution de problèmes.

La philosophie d'Epictète, un stoïcien de l'Antiquité, résonne profondément avec cette approche. Pour Epictète, la vie est une série de situations et de défis. Ce qui est en notre pouvoir, c'est la manière dont nous réagissons à ces défis, et non les défis eux-mêmes (4). Il a enseigné la distinction entre les choses qui dépendent de nous (nos réactions, nos émotions, nos jugements) et celles qui n'en dépendent pas (les événements extérieurs, les opinions des autres).

Ici se glisse un théoricien du management, Richard Luecke qui dans son livre "Problem Solving for Managers" présente une méthode en sept étapes pour résoudre les problèmes qui englobe l'identification du problème, l'analyse, l'élaboration d'options, la sélection d'une option, la mise en œuvre, l'évaluation et l'apprentissage (5).

En intégrant cette philosophie à la résolution de problèmes, on reconnaît que certains désirs sont hors de notre portée, tandis que d'autres sont réalisables. Encore plus profondément, certains désirs sont bénéfiques pour notre croissance et notre bien-être, tandis que d'autres peuvent ne pas l'être. MeditAlpha et Alphaphilomethos encouragent une introspection pour distinguer entre ces désirs, renforçant ainsi notre capacité à résoudre les problèmes de manière éclairée et alignée sur nos véritables besoins et valeurs.

4. Intégration Systémique à la Résolution de Problèmes :

La résolution de problèmes ne peut être pleinement efficace que si elle est abordée d'une manière systémique. Voici pourquoi :

- La nature interdépendante des systèmes (Bateson) (6) : Dans une perspective systémique, chaque partie d'un système est liée à toutes les autres. Ainsi, une modification dans une partie du système peut entraîner des changements dans d'autres parties, parfois de manière imprévue.

- Les problèmes en tant que produits du système (Watzlawick) (7) : Selon Watzlawick et ses collaborateurs, un problème est souvent le symptôme d'une dynamique systémique sous-jacente. Cela signifie que résoudre le problème à la surface sans aborder la dynamique sous-jacente ne fournira qu'une solution temporaire.

- L'importance du contexte (Stierlin) (8) : Stierlin nous rappelle que tout comportement ou problème doit être compris dans son contexte. Une solution qui fonctionne dans un contexte peut ne pas être efficace dans un autre.

- Recherche de compromis Win/Win et l'Équilibre de Nash (9): Dans une perspective systémique, la recherche de solutions qui bénéficient à toutes les parties prenantes est essentielle. L'approche systémique ne voit pas la résolution de problèmes comme un jeu à somme nulle où un gagnant signifie un perdant. Au lieu de cela, elle vise à créer des situations où tous gagnent.

Cet idéal est renforcé par l'équilibre de Nash en théorie des jeux. Un "équilibre de Nash" est une situation dans laquelle, compte tenu des choix des autres joueurs, aucun joueur n'a d'intérêt à changer sa stratégie. En d'autres termes, il s'agit d'un état où chaque joueur a trouvé une stratégie optimale, compte tenu des choix des autres. Dans le contexte de la résolution de problèmes, cela implique la recherche de solutions où toutes les parties se trouvent dans une situation où elles n'ont pas d'intérêt à déroger de l'accord, car cela leur serait préjudiciable.

5. Individuation & Harmonisation :

L'individuation, telle que conceptualisée par Carl Gustav Jung (10), se réfère au voyage intérieur d'une personne vers sa véritable essence ou son soi authentique. C'est un processus de réalisation de soi et d'intégration des opposés au sein de l'individu. Stierlin (11), quant à lui, a enrichi ce concept avec l'individuation intégrée, mettant en avant l'importance d'atteindre son épanouissement tout en maintenant des liens solides, non seulement avec sa famille d'origine, mais également avec le système plus large dans lequel on évolue. Cela englobe la société, la culture, et même l'environnement naturel.

L'individuation intégrée, inspirée des travaux de Stierlin et Jung, est le processus par lequel on atteint un équilibre entre autonomie individuelle et connexion avec notre système, nos différents systèmes, le contexte externe, nos racines, qu'elles soient familiales, sociales ou culturelles.

C'est le sommet de notre démarche :

- On commence par créer un environnement propice grâce à l'onde alpha, favorisant détente et réceptivité.

- Dans cet état, nous examinons nos besoins à travers la lentille de la théorie du choix de William Glasser, reconnaissant l'importance de l'équilibre dans la satisfaction des besoins.

- Avec une compréhension claire de nos désirs et besoins, nous abordons les obstacles grâce à la résolution de problèmes, apprenant à surmonter les défis de manière constructive.

- Pour que ces solutions soient durables, nous cherchons des compromis gagnant-gagnant, garantissant l'harmonie avec les autres et notre environnement.

- Enfin, à travers l'individuation, nous atteignons une maturité psychologique, nous permettant de nous épanouir tout en valorisant nos racines et notre connexion avec le monde qui nous entoure.

Ce parcours, tout en étant soutenu par une base solide de philosophies ancestrales, offre une voie pour une vie pleinement vécue, où la réalisation de soi et l'harmonie avec le monde vont de pair.

Références

1. Niedermeyer, E. (2005). The normal EEG of the waking adult. In Electroencephalography (pp. 167-192). Lippincott Williams & Wilkins.

2. Glasser, W. (1998). Choice theory: A new psychology of personal freedom. HarperCollins.

3. Anderson, J.R. (2009). Cognitive psychology and its implications. 7th ed. Worth Publishers.

4. Epictetus (135 AD). The Enchiridion.

5. Luecke, R. (2015). Problem solving for managers: The A3 method. Harvard Business Review Press.

6. Bateson, G. (1972). Steps to an Ecology of Mind: Collected Essays in Anthropology, Psychiatry, Evolution, and Epistemology. University of Chicago Press.

7. Watzlawick, P., Weakland, J.H., & Fisch, R. (1974). Change: Principles of Problem Formation and Problem Resolution. W. W. Norton.

8. Stierlin, H. (1981). The parentified adolescent and his family. Adolescent Psychiatry, 9, 382-400.

9. Nash Jr, J. F. (1950). Equilibrium points in n-person games. Proceedings of the national academy of sciences, 36(1), 48-49.

10. Jung, C.G. (1967). Symbols of Transformation. Princeton University Press.

11. Stierlin, H. (1980). The dialogical and the division of the individual. Family Process, 19(4), 423-439.

Creative common

Cliquer sur l'image pour les conditions complètes

Vous êtes autorisés à ..

Partager — copier, distribuer et communiquer le matériel par tous moyens et sous tous formats
L'Offrant ne peut retirer les autorisations concédées par la licence tant que vous appliquez les termes de cette licence.

Edition juillet 2023 - Pascal Rivière.

Drag & Drop Website Builder